La sexualité du communisme

Cette discussion était organisée dans le contexte d'une rencontre de plusieurs jours réunissant différents collectifs créés autour de la critique des politiques des savoirs dans le contexte des mouvements de cette période à l'Université. Elle est l'occasion d'interroger la dimension du sexe et du genre dans ces collectifs et la façon dont elle est prégnante de cette démarche critique.
Le point de départ de la discussion revient sur une intervention d'Elsa Dorlin lors du colloque "Puissances du Communisme", organisé par la Société Louise Michel les 22-23 janvier 2010, dans le cadre d'une table ronde intitulée "À la recherche du sujet perdu" - dont une vidéo est disponible sur Dailymotion.
Un sujet politique ne peut être qu'un sujet en crise, proposait-elle de voir, dont les mouvements féministes et les mouvements des minorités ont montré l'inanité des prétentions universalistes, de même que de l'essentialisation et la naturalisation dont eux-mêmes font l'objet, vers l'émergence d'une perspective intersectionnelle et décoloniale qui interroge un 'Nous' trop évident.
Elle pointait en conclusion la nécessité de s'emparer de notions du sujet politique non fondationnalistes, d'un point de vue matérialiste des pratiques révolutionnaires et de la sexualité.

Elsa Dorlin, chercheuse et enseignante de philosophie (Université Paris 8 Saint-Denis), est spécialiste de l’histoire du sexisme et du racisme moderne.
Elle a travaillé sur la genèse de la nation moderne, du corps national et des subjectivités, les épistémologies de la domination, les pratiques discursives et les expériences de résistance, à partir, notamment, de la pensée de Frantz Fanon et de l’histoire des philosophies et pensées noires (Africaines Américaines et Caribéennes).
Ses travaux récents portent sur une phénoménologie de la violence et le concept d’autodéfense.
Ouvrages : La Matrice de la race, Généalogie sexuelle et coloniale de la Nation française, La Découverte, 2008 ; Sexe et genre, et sexualités, Introduction aux philosophies féminines, PUF, 2008 ; Se défendre, Une philosophie de la violence, Zones / La Découverte, 2017.