L'archive et la question de la parrhèsia

Souvent, en introduction de ses interventions, Oreste Scalzone parle de son hypermnésie, et nous avons pensé qu'il serait intéressé à intervenir à propos de la question de l'archive.
En cette année 2018, où de multiples événements sont organisés à propos de 1968, il a été en tant qu'un militant ayant traversé avec intensité cette période beaucoup sollicité, et étant également un militant fuyant les commémorations, c'est en cherchant à dire quelque chose en plus qu'il a souhaité intervenir.
Dans nos conversations auparavant de la rencontre, il nous a parlé de cette intervention à Rome, qu'il a appelée une anti-célébration, ou une anti-cérémonie, enregistrée en vidéo et publiée avec un entretien dans le journal Il Dubbio : 16 marzo 1968-16 marzo 1978, 9’, Il Dubbio TV, 27 mars 2018 : https://youtu.be/yiKeAZFSz_c et l'entretien : « Quando nascono i tribunali muoiono le rivoluzioni », Il Dubbio, 26 Mars 2018, à : http://ildubbio.news/ildubbio/tag/oreste-scalzone/.
Puis nous avions rendez-vous le 6 juin dans la journée 'Voix vives, ou l'histoire du présent'. À la dernière minute, il a du partir en Italie. Nous avons réalisé une connexion skype, mais qui était de mauvaise qualité et le rendez-vous a été reporté au 7 juillet, au même endroit où nous étions le 6 juin mais cette fois-ci ensemble, sur place.
Entre temps, nous avions perdu le fil et c'est par rapport à nos débats à propos de l'archive des mouvements, de la parrhèsia qu'on a finalement parlé, qui arrive comme une notion continuant celle de la subjectivité, de l'émergence du sujet, ou le courage d'un dire-vrai par rapport à un autre.

Oreste Scalzone est un militant politique italien d’extrême gauche, et l’un des cofondateurs du mouvement Potere Operaio, avec Toni Negri, Franco Piperno, et un millier d’autres activistes, partisans d’une critique radicale du capitalisme, du travail, de l’État et de la société actuelle.
Exilé en France des années de plomb, il verra sa condamnation prescrite en février 2007, date après laquelle il entame le retour en Italie.
Il n’aura jamais cessé jusqu’à ce jour de militer.