Le non-synchronisme comme mode de subjectivation asiatique

Amir Kianpour est traducteur, réalisateur, dramaturge, metteur en scène et acteur de théâtre.
Études de sociologie, anthropologie, ingénieurie civile, littérature et théâtre. Thèse de philosophie en cours à l'Université Paris 8 Saint-Denis sur les subjectivités et temporalités politiques en regard de l'histoire de la révolution iranienne de 1979 intitulée "Le non-synchronisme comme mode de subjectivité".
Traductions récentes : Karl et Carl, Un chapitre de La politique au crépuscule, Mario Tronti, Notre mal vient de plus loin, Alain Badiou, Kant, Robespierre de la philosophie, Heinrich Heine, Fragments de L'insurection qui vient, Comité invisible.
Essais récents : La philosophie dans la prison de la conscience, Une réponse à Medhi Khalaji, Le théâtre iranien : Un théâtre sans histoire, Joe Kelleher, Théâtre & Politique.