Trans/Formation des militances décoloniales en Palestine-Israël

La vie militante est indissociable de la démarche de recherche développée par la chercheuse Tal Dor.
Ici, elle aura souhaité nous parler de cette dimension là, qui interroge de façon plus exigeante les méthodologies de la recherche car elle est alors toujours en prise sur le contexte avec lequel elle travaille, en un projet qui aborde les processus de décolonisation dans la vie subjective, et la vie sociale, politique, etc. des sujets vivant dans l'État d'Israël en regard de l'histoire passée, présente, et à venir de la Palestine.
Ceci engage tout à la fois une réflexion sur la positionnalité des interlocuteur·trice·s de la recherche, interrogeant·e·s, ou interrogé·e·s, occupant·e·s, ou occupé·e·s, et selon la langue employée, vers une plus grande connaissance de la multiplicité des dynamiques de pouvoir en jeu qui déterminent toutes possibilités de décolonisation effective.
C'est à partir de la notion de 'savoir interne' palestinien que Tal Dor introduit à celle de double conscience coloniale, vers une analyse des cadres épistémologiques où la colonisation s'était installée dans les consciences, et de ceux au sein desquels des analyseurs, des déclencheurs, et des ressources de résistance subjective et décoloniale peuvent être élaborés.

Tal Dor est membre du laboratoire Expériences Ressources Culture Éducation EXPERICE de l’Université Paris 8 Saint-Denis où elle poursuit une thèse de doctorat intitulée “Sortir du placard (post)colonial : Processus de transformation entre genre et ethnicité”.
Ses recherches visent à explorer, à décrire et à analyser les processus de transformations des consciences politiques en contexte colonial passant du “je hégémonique” à un sujet critique actif ; à éclairer les thèmes d’altérité/d’altérisation dans la société israélienne mais aussi de proposer des réflexions correspondantes pour la société française d’aujourd’hui. En outre, à travers l’approche analytique du récit de vie, sa démarche de recherche tente de définir une typologie socio-éducative dégageant un processus commun et des caractéristiques menant les individus ou les groupes à la transformation de la conscience politique.